En septembre, j'ai eu vent d'une sympathique info : l'organisation par Price Minister d'un "match littéraire" de rentrée.

Il suffisait de choisir un des romans de la rentrée littéraire dans une liste établie par PM et de s'engager à en faire la critique sur son blog pour le 1er décembre.

En contrepartie, PM envoyait chez vous le roman choisi. Simplissime. N'écoutant que mon enthousiasme, j'ai bondi sur l'affaire et choisi, pour ce qui constitue pour moi une grande première, l'ouvrage de Sylvie Germain.

petites scènes capitales

J'ai reçu le livre chez moi, juste avant les vacances et ai donc pu le lire tranquillement en pensant, ce qui change un peu  la façon de lire je trouve, à ma future première "critique".

Avant de vous la livrer, toute chaude et dorée, je vous restitue la présentation de l'éditeur et une mini-bio de Sylvie Germain :

« L’amour, ce mot ne finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité ne cessent de lui échapper, depuis l’enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu’elle croit l’approcher au plus près, au plus brûlant. L’amour, un mot hagard. »

Tout en évocations lumineuses, habité par la grâce et la magie d’une écriture à la musicalité parfaite, Petites scènes capitales s’attache au parcours de Lili, née dans l’après-guerre, qui ne sait comment affronter les béances d’une enfance sans mère et les mystères de la disparition. Et si l’énigme de son existence ne cesse de s’approfondir, c’est en scènes aussi fugitives qu’essentielles qu’elle en recrée la trame, en instantanés où la conscience et l’émotion captent l’essence des choses, effroi et éblouissement mêlés.

Sylvie Germain est née en 1954 à Châteauroux. Au cours des années 1970, elle suit des études de philosophie, auprès d' Emmanuel Levinas. 

Son premier ouvrage publié Le Livre des Nuits suivi de Nuit-d'Ambre, une saga familiale de près de 800 pages, reçoit rien moins que six prix littéraires !!!: prix du Lions Club International 1984, prix du Livre Insolite 1984, prix de Passion 1984, prix de la Ville du Mans 1984, prix Hermès 1984 et prix Grévisse.

Son oeuvre est souvent honorée de prix :1989 Prix Fémina pour Jours de colère, 2012 Grand prix de la Société des Gens de Lettres en 2012 pour l'ensemble de son oeuvre...

Pour ma part, j'ai un oeil sur cette auteure depuis qu'elle a obtenu en 2005 le Prix Goncourt des Lycéens pour Magnus, un des seuls prix fiable pour moi, puisque venant d'un vrai public et non de lecteurs initiés. 

Ce que j'en pense :

Ce livre est un bonheur de lecture. L'écriture de Sylvie Germain est belle, les mots sont choisis avec précision, au service de l'histoire de Lili.

Même si Sylvie Germain n'a pas hésité à "charger" son héroïne, ce n'est aucunement pénible. J'ai avancé dans ma lecture vers la lumière que je voyais au loin dans le ciel de Lili, m'inquiétant pour elle parfois, ne l'approuvant pas toujours mais n'ayant pas envie de la lâcher !!! Le livre refermé, j'ai eu du mal à aller vers autre chose, c'est dire!

Au fil de courts chapitres, nous nous imprégnons des menus événements qui ont façonnés Lili, puis nous découvrons les secrets qui entourent ses débuts dans la vie. D'autres secrets suivront, ceux de ses presque frère et soeurs.

Ces secrets révélés tardivement viendront un temps alourdir les poches de Lili, il lui faudra les apprivoiser pour se trouver.

Car ce roman pose la question de la place de chacun, pas celle qu'il semblerait logique d'occuper mais celle que l'on se créée, que l'on conquiert chaque jour un peu...Libérée de ses semelles de plombs, Lili saura-t-elle faire éclore sa vraie personnalité et vivre sa vie ?... je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même...

...car j'ai envie de partager cette histoire avec vous et de donner une suite à l'opération de Price Minister :je mets cet ouvrage à votre disposition : inscrivez-vous en laissant un commentaire ci-dessous et je l'enverrai à la première qui l'enverra à la deuxième et ainsi de suite! Tentée , alors hop hop hop, un petit com' !

Cette première expérience me donne envie de prolonger la rencontre avec Sylvie Germain, alors, si vous avez un de ses ouvrages à me conseiller, n'hésitez pas!   

J'ai déjà hâte de partager vos impressions sur "Petites scènes capitales" et vos conseils de lecture  ! A très très bientôt!